Comment motiver les ados à pratiquer l’anglais ?

Ahh, la question à mille balles !

Comment motiver les ados, point ?

Ben OK, pas de teen chez moi pour l’instant, mais je travaille auprès de ce jeune public depuis plusieurs années et je fus, moi aussi, ado à un moment donné.

On aimerait que son ado s’intéresse plus à l’anglais. Pourquoi ne comprend-il pas à quel point cela lui servira dans l’avenir ? Surtout, on ne voudrait pas qu’il ait les mêmes difficultés face à cette langue que la plupart des parents français ont (peur, hésitation, difficultés à former des phrases…).

En tant que professeur particulier d’anglais, je travaille avec les adolescents dans un contexte extrascolaire : stages pendant les vacances, soutien scolaire, école à domicile. C’est donc un rôle privilégié que j’ai, car je peux travailler autrement avec les adolescents en petit comité. N’ayant pas de programme imposé, mon but est de les encourager à parler, parler et encore parler, tout en leur apprenant un anglais utile et des stratégies générales pour apprendre et utiliser une langue étrangère sur le long-terme.

Ceci dit, ma priorité est de leur donner envie. Envie de pratiquer, envie de continuer à progresser.

À la maison, ce n’est pas toujours évident de faire autant, notamment si votre enfant est scolarisé et/ou si vous travaillez hors de la maison. Trouver le temps de partager une langue étrangère avec votre enfant n’est pas toujours simple, tout comme savoir comment s’y prendre.

Voici donc quelques idées à essayer avec votre adolescent s’il est réticent à pratiquer l’anglais ! Le but de pratiquer l’anglais en famille étant de passer de bons moments, il faut que l’activité reste légère, divertissante et valorisante.

Photo by S O C I A L . C U T on Unsplash

Story Cubes

S’entraîner à raconter des histoires est l’une de mes activités préférées à faire avec des adolescents et préadolescents. En racontant une histoire, nous donnons une certaine liberté d’expression à l’enfant. Les Story Cubes sont souvent utilisées pendant les cours de langue pour encourager cette expression orale. 

Les règles du jeu sont simples : lancer 9 dés (à images) et créer une histoire à partir des images qui se présentent. Même avec seulement quelques bases en anglais, votre enfant peut utiliser le vocabulaire qu’il connaît pour en créer une histoire en les mélangeant au français si besoin.

La première fois que vous jouez, c’est important de laisser la place à son enfant sans trop corriger sa production orale. Au fil des jeux, quand votre enfant commence à prendre confiance en lui, vous pouvez commencer à apporter de petites corrections de prononciation, conjugaison, etc. 

Si votre enfant est réticent à faire le jeu en anglais, mais plutôt tenté par le jeu en soi, on peut l’encourager en lui demandant une histoire en anglais et d’autres en français par la suite.

Pour voir comment fonctionnent les Story Cubes : https://www.storycubes.com/en/

Et pour les plus jeunes, vous avez une activité du même style en plus cadrée sur le site du British Council : le Story Maker ! L’enfant choisit les éléments de l’histoire finale, mais attention ! Il faudra être capable, en tant que parent, de comprendre et traduire l’histoire finale, sinon l’activité peut devenir frustrante.

Photo by Joe Ciciarelli on Unsplash

Les BD

Votre adolescent aime lire, mais lire en anglais vous semble trop avancé ? Optez donc pour des BD ! Une bonne BD va parler à votre enfant à travers ses dessins et lui donnera envie de comprendre les textes. Votre enfant aura ainsi la satisfaction de profiter du matériel culturel anglophone authentique ! 

Vous pouvez partager ce plaisir avec votre enfant en lisant ensemble. Qui comprendrait mieux le sens de l’histoire, vous ou votre enfant ?

Quelle BD choisir ? J’aime beaucoup l’univers de Hilda (une série de l’auteur britannique Luke Pearson), je trouve que les textes sont assez accessibles. Il y a aussi la série sur Netflix à l’appui…

Découvrez un des épisodes de Hilda ici : https://sarahspeaksenglish.com/product/hilda-and-the-black-hound/

Photo by Mahrous Houses on Unsplash

Télé et films

En parlant de Netflix, on nous dit souvent que regarder des séries et films en BO est une excellente façon d’apprendre une langue. En tant qu’apprenant et professeur de langues, je confirme ! Regarder des séries et des films en anglais habituera l’oreille aux sons de la langue et vous permettra d’apprendre quelques réflexes et expressions de la vie courante.

Si votre adolescent grogne à l’idée de “perdre son temps” devant une série en anglais, vous pouvez lui proposer un temps limité (un épisode par exemple) en anglais avant de bousculer son visionnage en français. Votre enfant sera peut-être plus partant.e s’il a déjà vu l’épisode en français et qu’il connaît l’histoire d’avance.

Qui sait, avec le temps, il choisira la BO d’office !

Si les séries ou films ne tentent pas votre adolescent, peut-être qu’il serait plus ouvert à des tutos bien choisis sur YouTube ? Cuisine, musique, art, science, sport… Tout se trouve sur YouTube.

Photo by SCREEN POST on Unsplash

Musique

Si votre adolescent est un.e passionné.e de musique, il y a de fortes chances que parmi ses artistes préférés se trouve un artiste anglophone ou deux !

Demandez à votre adolescent de nommer une chanson en anglais qu’il aime et cherchez ensemble les paroles. Voyez avec lui s’il y a des mots qu’il connaît déjà et s’il a une idée déjà du sens de la chanson. Entraînez-vous à chanter ensemble s’il a envie !

Pour aller plus loin dans la compréhension orale, pourquoi ne pas essayer le jeu en ligne Lyrics Training ?

Photo by ilgmyzin on Unsplash

Appli’ et jeux vidéo

Nul doute, l’application d’apprentissage la plus connue est celle du petit hibou vert et menaçant – oui, c’est Duolingo ! Duolingo utilise la gamification, ce qui pourrait attirer et fidéliser les adolescents. Certes, votre enfant ne sera pas bilingue en utilisant seulement cette application, mais c’est un moyen ludique d’apprendre du vocabulaire et de se familiariser avec la construction de phrases.

Sinon, un bon jeu vidéo d’aventure pourrait faire l’affaire ! Vous savez, les jeux où il faut comprendre les dialogues pour avancer dans le jeu et suivre l’histoire ? Par exemple, mes enfants en ont testé un sympa qui s’appelle Alba: A Wildlife Adventure, sur le thème de la nature, la préservation de l’environnement, l’amitié et la famille.

Mais finalement, tout jeu est valable du moment que l’on peut le mettre en anglais !

Photo by Brett Jordan on Unsplash

Jeux de société

Les jeux de société, eux aussi, peuvent être adaptés en version anglophone ! Le premier qui me vient en tête est Dobble, un jeu que je sors aussi bien pendant les cours d’adultes que pour les cours d’enfants ! La version classique représente des objets de la vie quotidienne parmi les éléments à nommer ; savez-vous dire “glaçon” et “cadenas” en anglais, par exemple ?

Un autre jeu qui est simple à mettre en place est Codenames Images. Aidez-vous d’un dictionnaire pour trouver le mot le plus parlant en anglais.

Guess Who? est parfait pour s’entraîner à poser des questions ; Time’s Up Kids! pour décrire des objets et des animaux.

Et votre bon vieux Scrabble peut être joué en anglais, ou un mixte d’anglais et français !

Finalement, il n’y a pas forcément besoin d’acheter du matériel spécifique pour jouer en anglais, on peut simplement adapter les jeux que vous avez déjà. 

Photo by Giulia Bertelli on Unsplash

Magazines

Votre adolescent aime-t-il recevoir des magazines par la Poste ? Pour découvrir l’anglais en douceur, il y a les classiques, I Love English et I Love English World (pour les plus grands) de Bayard, avec de l’e-learning à l’appui. Bayard propose également Discovery Box pour les 9-13 ans, qui est tout en anglais. Parfait pour les enfants bilingues ou qui ont un niveau avancé !

Pour les adolescents de plus de 15 ans, j’aime beaucoup Vocable, qui propose des articles d’actualité classés par les différents niveaux du CECRL.

Photo by sydney Rae on Unsplash

Vie quotidienne

Le moyen le plus simple (et totalement gratuit !) d’intégrer de l’anglais à la maison, mais peut-être la plus dure à démarrer, est de parler anglais tous les jours avec votre enfant. Dur, parce qu’il faut dépasser ses propres inhibitions, mais avec quelques phrases clés, vous verrez qu’à force de les répéter, cela deviendra un habitude.

A table, par exemple, vous pouvez utiliser des phrases comme “Could you pass me the water please?”, ou “Would you like some more?”. 

Demandez “How was your day?” quand vous voyez votre enfant le soir. “Goodnight, sweet dreams!

Même si votre enfant ne se prête pas tout de suite au jeu, donnez-lui le temps et vous serez peut-être agréablement supris.e par les nouvelles habitudes qui s’installent chez vous !

Photo by Maria Teneva on Unsplash

Partir à l’étranger

Ce n’est pas la stratégie la plus simple à mettre en place, j’avoue, mais si l’occasion se présente, partir dans un pays anglophone, même pour un week-end, peut motiver votre adolescent à utiliser l’anglais et rendre la matière plus concrète

Donnez-lui de petits défis : déchiffrer un plan et trouver la route, demander des tickets, commander au restaurant. C’est un exercice super valorisant – je me souviens encore des fois où j’allais acheter une baguette toute seule pendant mes vacances en France !

Vous l’aurez compris, il y a beaucoup de façons d’encourager votre adolescent à pratiquer l’anglais hors de ses cours à l’école. Il suffit de lui proposer des activités moins académiques et de faire preuve de volonté de votre part : restez positif.ve dans votre démarche et présentez l’anglais comme quelque chose d’accessible et de plaisant.

J’espère que parmi ces idées, vous trouverez de l’inspiration pour intégrer l’anglais de façon ludique et facile dans la vie de votre famille et ainsi aider votre adolescent à s’épanouir dans son apprentissage de cette langue !

N’hésitez pas à partager vos ressentis et vos expériences dans les commentaires.